14 août 2014

[COUSU MAIN] A vos fils...

... à vos aiguilles : cousez !!!

***

J'ai enfin réussi à me frayer un passage jusqu'à mon PC pour vous rédiger quelques lignes. 
Ces dernières semaines ont été assez sportives, notamment avec le défilé de Pluri'elles lors de la Fashion Night Couture. 
Mais il n'est pas question de cela aujourd'hui, j'attends de récupérer toutes les photos pour vous faire un débriefing complet. 
Vous pouvez toutefois voir les premiers clichés sur la page Facebook (lien direct à droite). 

***

Aujourd'hui donc, il est question, de télé, de couture et de concours. Ces trois paramètres dans une même phrase, ça semble improbable de prime abord mais, ma foi, si nos voisins british y sont parvenus, pourquoi on n'y arriverait pas ?  

Cousu Main est l'adaptation française du programme "The Great British Sewing Bee" diffusé sur BBC. 
Dix couturiers amateurs vont "s'affronter" lors de plusieurs épreuves de patronage et de customisation. 
Vous pouvez découvrir la bande annonce officielle ICI

L'émission, qui se veut dynamique, sera présentée par Cristina Cordula, célèbre conseillère en image et ancienne mannequin. 
Pour juger la technique et l'originalité des créations des candidats, lors des épreuves, il y aura Amparo Lellouche, ancienne première d'atelier, notamment chez Balenciaga, et Julien Scavini, tailleur parisien émérite habillant certains de nos hommes politiques. 


Et le meilleur pour la fin, n'est-ce pas, j'ai eu l'immense honneur de faire partie de cette folle aventure. 
A mes côtés, de merveilleuses personnes telles qu'Adelino, Marc, Anne, Jésus, Isabelle, Séverine, Carmen, Camille et Caroline


Rendez-vous donc le samedi 30 août, à 18H, sur M6, pour le premier épisode. 
N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter du blog ainsi que la page Facebook ; j'y dévoilerai des petites anecdotes et des photos backstage de l'émission. 




23 juil. 2014

[CONCOURS SINGER] And the winner is...

Si vous avez suivi le combat acharné sur la page Facebook, vous avez pu noter que les finalistes pour le concours étaient
Chantal, Kris et Peggy

Autant vous dire que le choix fut compliqué pour le jury dont je faisais partie. 

A mes côtés, il y avait donc : 
Leefa, couturière talentueuse avec qui je prépare notamment le défilé Pluri'elles 
- Marjolaine du blog Fring'halles et conseillère en image fraîchement diplômée 
- et Love, que j'adore lol, du blog La Nomade Gourmande et créatrice de la marque ethnique et éthique Masaari

J'ai, du coup, senti beaucoup moins de poids sur mes petites épaules ah ah. Parce que choisir entre ces trois réalisations, ce n'était pas évident. Voilà tout d'abord nos avis sur chaque projet. 


Custo Chantal / Kocotte

"Fantastique customisation sur cette robe de plage ! Le décolleté est superbe. On aime l'illusion du V profond grâce à l'apport d'une large bande noire. Bien vu ! On apprécie particulièrement la coupe du dos et le jeu de transparence. Un bel accomplissement au niveau du mixage d'imprimés et de la construction"


Custo Kris




"Créer pour l'homme est une tâche plus ardue car le champ d'action est plus limité que la femme. On salue l'initiative ! Le travail d'appliqué et de quilting libre est une réelle création artistique. Le choix de couleur apporte un côté drama qui vient sublimer la simplicité du tee-shirt. Beau travail !"






Custo Peggy


"Impressionnées par le fait d'avoir effectué une transformation si radicale ! D'un pantacourt, on passe à un bel ensemble bohème. Le détail du laçage sur la tunique ajoute de la valeur à l'ensemble. Le choix de 2 matières et la couleur noire satinée apporte une touche plus habillée très appréciable. Joli travail de customisation !"






Et j'ai donc le plaisir d'annoncer que c'est Kocotte la grande gagnante. 
Avec 3 voix sur 4, c'est elle qui remporte la machine à coudre SINGER. 
Bravo également à ses 2 concurrentes finalistes et à toutes les autres participantes. 

J'attends donc tes coordonnées par mail, Chantal, et vous autres, je vous donne rendez-vous très vite pour de nouveaux épisodes couturesques. 

22 juil. 2014

Madame Soleil


Le soleil s'est planqué quelques jours mais, don't panic : je suis là pour vous. Ah ah :-D

Lorsque j'ai découvert le Top Viva dans le magazine La Maison Victor Été 2014, j'ai immédiatement décidé qu'il rejoindrait mon dressing. A lui seul, il réunit tout ce que j'aime dans un vêtement : le confort, la simplicité et surtout le-détail-de-la-mort-qui-tue. 


Bon, on a là un sacré détail, je vous l'accorde lol. Mais comment résister face à ce décolleté au dos ?!?


J'avais envie de quelque chose d'original, mais finalement j'ai joué la sobriété avec un superbe tissu aux motifs discrets, d'inspiration ethnique. A la place des bandes de sequins du modèle original, j'ai choisi de poser du passepoil le long des pans du dos, pour souligner l'ouverture, mais aussi à l'encolure. 


Evidemment lorsque j'ai trouvé, par le plus grand des hasards, le satin de coton parfaitement coordonné niveau coloris, je n'ai pas hésité une seule seconde. Pour le sublimer, un modèle plutôt simple mais qui fait son petit effet : une mini-jupe taille haute. 


Il s'agit du modèle 113 du magazine Burda du mois d'avril 2014. Je l'ai simplifié au possible en ôtant les poches. Toutefois, compte tenu de la transparence, j'ai entièrement doublé la jupe. 


J'espère que cette tenue ensoleillée vous aura réchauffé les doigts de pieds (c'était pour la rime of course huhuhu). Rendez-vous mercredi pour découvrir le nom de la gagnante du concours SINGER. 


Outfit : ensemble home made, sandales compensées Buffalo, bijoux I Am
Matériel : voile de coton Fuji Anna Ka Bazaar, satin de coton stretch jaune citron Mondial Tissus
Crédits photos : Saanya
En tête-à-tête avec moi-même : j'ai été très touchée par tous vos petits mots, en réponse à mon dernier post. Je vous dois quand-même quelques petites explications. Je n'ai pas été la cible de personnes malveillantes, qui auraient tenu des propos déplacés à mon égard. Je suis juste tout simplement indignée que ça arrive tout court, même lorsque ce n'est pas à mon encontre. J'ai parlé de rondeurs, mais toute différence quelle qu'elle soit aurait pu être mise en exergue. Je l'avoue, je suis de plus en plus intolérante face à l'intolérance d'autrui.
Une phrase a résumé à elle seule le fond de ma pensée, elle est tirée du commentaire de 1 Pom et 3 Vers : "La seule chose importante, c' est le respect, de soi, de l'autre, ce dont on manque de plus en plus ces temps-ci". Tout est dit. Merci encore de votre soutien en tous cas.


19 juil. 2014

Me, myself and my complex


Après une dure journée de migraine (chacun son labeur hein), me voici à 3H du mat’ (enfin depuis, il est 4H ah ah), pétant [presque] la forme ; bien éveillée en tous cas. 

Me voilà donc sans télé depuis [presque] 3 jours, errant comme une âme en peine dans mon studio, pardon, ma cocotte-minute de 30°C, suffocant devant mon ventilo.

Me voilà donc (ah, ça je l’ai déjà dit pioufffff), perdue dans mes pensées de ronde, à me demander si la terre entière est comme moi-même (terre, ronde, toussa toussa quoi). Parce que voyez-vous, ma gâchette ne contient pas de Photoshop ou de trucs dans le genre qui efface les cuisses pleines de cellulite, les bidons rebondis, les bras tout flasques, les double-mentons… Humpf la liste est encore bien longue ma foi…

Mais bon, me voilà (encore) à 30 ans, avec encore plein de projets fous à mettre en œuvre, des gens à aimer (ou à détester, ça dépend) par millier, un peu de glandance de ci de là, des fous-rires en cascade, de la couture encore et toujours, et, mon lot de complexes.

Ce lot de complexes qui croît en même temps que mon IMC. Lol. Ouais, petit lol
Mais j’ai choisi de ne point me plaindre. Ou de maugréer en silence, juste pour moi. C’est déjà tellement difficile de se convaincre que oui, on n’est pas si mal comme ça…

Dernièrement je discutais avec une amie qui se reconnaîtra, de ce putain de diktat de la minceur qui envahit doucement la sphère de la création… Et ça m’a fait un peu rager parce que bon, déjà que le monde du prêt-à-porter est cruel, si en plus on ne peut plus créer comme on veut, non mais on va où bordel ?!?

Et si l’on peut applaudir les efforts des différentes marques de patrons de couture qui proposent des gammes de tailles de plus en plus larges (ça c’est cadeau, même pas fait exprès), on ne peut que déplorer les petites phrases déplacées et indélicates (PPDI pour les intimes) sur la morphologie de tout un chacun…

Alors je dis encore et toujours, warning. Tu ne connais ni mon histoire, ni mes combats (ça sort d’une chanson ça je crois, mais impossible de me rappeler laquelle) donc, ne me juge pas. Bitch, don’t kill my vibe...

Paix et amour, comme dirait l’autre.


N.B. : ceci était la version édulcorée du « je suis ronde et je t’emmerde ». FIN. 

Crédit photo : Murtis
Déjà vue ICI

17 juil. 2014

Dessous dessus


Ben ouais hein, vous ne croyiez tout de même pas que j'allais me mettre en petite culotte ici bas ?!?
L.O.L

Je suis ravie de vous parler aujourd'hui de la marque "Je fais mes dessous". 
Il s'agit d'une marque française de lingerie, qui propose également des patrons pour réaliser soi-même ses dessous. 


 Barbara, la créatrice, a concocté plusieurs modèles qui devraient satisfaire chacune d'entre vous nous. 

Aujourd'hui, il est question d'opéra. Laissez de côté Carmen ou Le Lac des Cygnes ^_^ 
Opéra est le petit nom de ce body qui va vite devenir votre allié. 


Le patron est on-ne-peut-plus simple. Les premières appréhensions viennent surtout durant la confection. 
Je ne suis pas très adepte des élastiques et des coutures zig zag, et il a fallu que je m'y prenne à deux fois pour avoir un résultat correct. A noter que le pas-à-pas que vous pouvez trouver sur le blog de Barbara est limpide. 


Si j'ai quelques remarques à faire : attention au choix du tissu. Si le jersey (ou autre) est assez fin, n'hésitez pas à le doubler pour plus de maintien et de tenue. J'en ai fait les frais avec ma version corail. 

Pour la deuxième version, je n'étais pas partie pour réaliser une maxi-dress, mais ce coupon ikat me faisait tellement de l’œil, que je n'ai pas pu résister. Ma foi, ça le fait plutôt bien, non ?!? 


Rien de bien compliqué, j'ai juste entaillé le patron au niveau de la taille pour n'en garder que le haut. 
Et pour le bas, un classique rectangle froncé. 

Alors, conquise ?

Outfit : robe, body et jupe home made, sandales blanches Pimkie, sandales noires La Redoute, bijoux I Am
Matériel : jersey corail et blanc Les Coupons de Saint-Pierre, jersey imprimé ikat noir et blanc Mondial Tissus, tissu imprimé ethnique offert
Crédit photos : Saanya
En tête-à-tête avec moi-même : la maxi-skirt est une Opale, comme celle-ci


14 juil. 2014

Chasser le naturel


Ce qu'il y a de magique en couture, c'est que l'on peut chasser, le temps d'un instant, le naturel et expérimenter des matières, des coupes, des coloris loin de notre quotidien. 

C'est un exercice que je me plais à faire, tout en essayant d'adapter au mieux mes réalisations à ma morphologie de sylphide. 
 

J'avais flashé littéralement sur le col original de cette robe tirée du magazine Burda de février 2014 ; enfin, de la blouse pour être plus précise. Et alors même que je m'apprêtais à la réaliser, j'ai eu envie de pousser le vice jusqu'à tenter la robe. 


C'était sans compter sur mes hanches -_- Du coup, j'ai du user d'un stratagème pour pouvoir me faufiler dedans. D'où les bandes léopard sur les côtés, qui rappellent le col Pierrot. 

Pour éviter l'effet sac à patates, j'ai choisi de ceinturer la taille avec une coulisse élastiquée. 


Au final, je suis littéralement fan de cette petite robe noire (PRN pour les intimes), hautement féminine et raffinée. 

La principale difficulté lors de la réalisation a été de gérer la délicatesse du tissu (léopard notamment) et ce, malgré mes aiguilles ultra-fines. Hyper capricieux le mossieu...


Finalement à force de chasser le naturel, je trouve que mon style évolue d'une façon intéressante. Je vous ferai signe s'il revient au galop.

Outfit : robe home made, escarpins Asos, bijoux et anse de sac en guise de ceinture I Am
Matériel : coton/soie léopard Sacrés coupons, coton/soie noir Les coupons de Saint-Pierre
Crédit photos : Saanya
En tête-à-tête avec moi-même : je vous rappelle que vous pouvez voter pour les customisations réalisées dans le cadre du concours Singer jusqu'au 20 juillet. Ça se passe ICI...


[CONCOURS SINGER] Place aux votes

Bonjour la compagnie ^_^
Je suis ravie de vous annoncer qu'il y a 12 courageuses serial-customisatrices ah ah ^_^
Je vous invite donc à venir découvrir leurs créations ICI et à voter pour votre préférée. 
Pour cela, vous avec jusqu'au 20 juillet. La gagnante sera choisie parmi les 3 réalisations qui remporteront le plus de vote. 
On vous attend sur le page Facebook du blog. 
See yah...

2 juil. 2014

Chromathérapie

 

La couleur.

Un concept que j'applique dans tout ce que je fais. 
J'aime tout ce qui est coloré, flashy, ça me file une patate d'enfer, vraiment. 


Et harmoniser les couleurs est devenu un jeu que je prends plaisir à faire au quotidien. 
La couture m'a permis, enfin, me permet de jouer avec les matières mais aussi les couleurs. 

Même si ma couleur préférée est le rouge, je voue un culte indéfectible au bleu


Et quand je regarde le ciel parisien d'aujourd'hui, je trouve que c'est le jour parfait pour partager avec vous cette tenue que j'affectionne particulièrement. 

Cette robe chemise, repérée dans le magazine Burda du mois de juin 2014, ne paie pas de mine au prime abord, mais j'ai tout de suite décelé en elle un potentiel incroyable. J'avais, en stock, un coupon de popeline bleu électrique parfait pour elle. 


Après le classique agrandissement du patron, puis la découpe des multiples pièces, le temps de la réalisation a été plutôt cool. Pas de grandes difficultés, juste de la minutie dans le montage. 

Et ma foi, je suis relativement satisfaite du résultat. 


J'ai décidé d'adopter un look moins guindé que le mannequin Burda en portant la chemise déboutonnée et les manches relevées. Totalement conquise. Et vous ?


Outfit : robe home made, sandales à talons Boohoo, bijoux Khepera Adornments, ceinture H&M
Matériel : popeline bleu électrique Les Coupons de Saint-Pierre
Crédits photos : Saanya
En tête-à-tête avec moi-même : encore 11 jours pour participer au concours SINGER. Retrouvez toutes les informations ICI.


25 juin 2014

Comme une évidence


Aussitôt vue, aussitôt kiffée, aussitôt cousue (ou presque lol), aussitôt adorée. 
Il est de ces rencontres qui sonnent comme des évidences. 


Cette robe en fait partie. 


Tirée du magazine Burda de mai 2014, elle combine à elle seule, deux tueries : cette forme tulipe et ce décolleté en cœur. 

Je suis restée fidèle à moi-même niveau couleur, avec un joli tissu corail. 
J'ai utilisé des chutes de liberty pour doubler le bustier et faire les poches. 


A noter toutefois que j'aurais peut-être dû thermocoller les pièces du devant pour lui donner un peu plus de tenue et consolider le décolleté. Next time, comme on dit. 


A mon sens, une pièce indispensable à tout dressing qui se respecte. Qu'en dites-vous ? 

Outfit : robe home made, sandales à talons Sézane, bijoux I Am
Matériel : sergé de coton stretch corail Mondial Tissus, liberty Wiltshire offert
Crédits photos : Saany (happy birthday girl, youyouyouyouyyyyyyyy)
En tête-à-tête avec moi-même : n'oubliez pas de participer au concours ICI, pour gagner une superbe machine à coudre.